Green Nation et le fond d’écran écolo !

Après trois semaines de vacances, j’ai repris lundi dernier le chemin du travail. Dur dur pour une fille comme moi, qui aime vivre en décalé. Mais les bonnes choses ne durent qu’un temps. Debout 7 h 30 : la première journée s’annonce difficile… Et elle l’est ! Mis de côté l’envie de retourner dans mon lit, mon mal de tête dû à mon manque de sommeil, je me retrouve confronté à une dure réalité, deux en fait : il me reste 5 jours avant le week-end et mes collègues sont encore en vacances eux. Une semaine de quasi isolement s’annonce et il va falloir tuer le temps.

Ma to-do-list en simple :

  • Arroser les plantes
  • Ranger mon bureau
  • Supprimer les traces de l’année passée
  • Faire ma to-do-list de rentrée …
  • … m’y coller

Pour les plantes c’est vite fait, vous l’aurez deviné. La to-do-list de rentrée aussi, car j’aime maladivement faire des listes. C’est pour le rangement que ça a été plus complexe. On dit que les esprits les plus créatifs sont aussi les plus bordéliques, et bien je suis très créative alors. Cette tâche me prend du temps et n’est à l’heure actuelle pas réellement fini, mais le résultat me convient bien. Un bureau vide m’oppresse, me donne l’impression d’être inutile, de n’avoir rien à faire, …

« Si un bureau en fouillis est signe d’un esprit en fouillis, alors que faut-il penser d’un bureau vide ? »
Albert Einstein

Après le bureau physique, je m’attaque au bureau virtuel, lieu privilégié des enregistrements intempestifs de documents plus ou moins temporaires et plus ou moins importants. Je tiens à signaler que je suis parfaitement au courant de la dangerosité d’enregistrer des documents sur le bureau d’un pc, surtout en entreprise où des espaces de stockage en réseau sont dédiés à chacun et bénéficie de sauvegarde régulière… mais c’est plus fort que moi. Et je ne suis pas la seule à le faire, à en croire les pc qui me passe parfois entre les mains. Donc j’ai fait mon petit tri sur le bureau. Là encore le tri est incomplet, il doit y avoir quelque chose en moi qui bloque mes tentatives de rangement par le vide.

Je me suis donc retrouvée devant un écran d’ordinateur quasi vide, avec le fond d’écran par défaut. Je n’ai jamais été une grande fan de la personnalisation de mes espaces de travail. Pour ma part un fond d’écran reflète ce que l’on est, ce que l’on chérit et ce qui nous semble important = trop personnel pour être affiché au boulot. Enfin c’est ma philosophie à moi.
Bref, je suis devant cet écran bleu à la Windows, quand je repense aux articles que j’ai lus en début d’été sur la campagne de sensibilisation contre la déforestation de Green Nation et de l’agence brésilienne Grey. Ils ont développé un fonds d’écran intelligent : celui-ci représente une belle et douce forêt tropicale dans laquelle coule une rivière. Le paysage, censé représenter la forêt amazonienne, est reposant et verdoyant, parfait pour stimuler l’esprit ! Mais dès que vous lancez une impression, une partie de votre belle forêt disparaît. Imaginez la tête de votre fonds d’écran à la fin d’une semaine de travail à imprimer à tout-va … En gros plus on imprime, plus on déforeste !

desktop Green Nation
desktop Green Nation

Ni une ni deux je me lance et l’installe. Pour faire de même c’est ici.
En règle générale je fais attention au gaspillage de papier :

  • j’imprime en recto verso mes documents
  • j’imprime mes documents intermédiaires en « 2 pages en 1 »
  • je réutilise le recto laissé vierge, soit en impression soit comme brouillon

Malgré tout je consomme beaucoup de papier au travail et, je me rends souvent compte que les feuilles imprimées n’ont pas toujours été utilisées. L’idée de Green Nation c’est de faire prendre conscience aux employés de bureau mais aussi aux simples citoyens du gaspillage quotidien de papier, que nous contribuons à la déforestation et que chacune de nos actions a un impact sur l’environnement.

Une impression = un bout de forêt en moins.

L’impact de cette campagne est direct. Après une semaine d’utilisation, je peux vous le dire : j’ai lourdement hésité à lancer des impressions …

  • Première raison (la plus superficielle) : qui a envie de se retrouver avec un fonds d’écran moche ? Avoir sous le nez des bouts marronnasses de terre en friche n’a rien de très réjouissant.
  • Deuxième raison (la plus fainéante) : avoir une utilisation raisonnée des ramettes de papier entraîne une diminution d’aller-retour jusqu’au placard à fourniture. Mon podomètre aime moins, mais je peux remplacer par des aller-retour vers la machine à café. 🙂
  • Troisième raison (la vraie, la seule, l’unique) : le gaspillage c’est le mal suprême tout le monde sait ça !
  • Quatrième raison : le spot de promotion de l’application est sympa et illustre à merveille la maxime suivante « Les forêts précèdent les hommes, les déserts les suivent »

L’idée est de responsabiliser tout un chacun de ce qu’il se passe de l’autre côté du globe. Ce n’est pas parce que nous sommes assis derrière notre bureau en France, que nous ne sommes pas responsables de la déforestation au Brésil. Et je ne sais pas pour vous, mais moi je trouve que c’est un joli coup de com’ qui peut plaire à bon nombre de responsable d’entreprise.

Avec ce fonds d’écran, ma semaine de reprise a été placée sous le signe de l’environnement et de l’éco-responsabilité ! Et vous, vous vous y mettez quand ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s